rue du chien vert à MolenbeekC’est fait ! J’ai déménagé à Molenbeek ! Ponçage, peinture, caisses… Avec l’aide des amis et de la famille, on peut enfin profiter de l’appartement duplex qu’on a eu la chance d’acquérir grâce à la SDRB (logement moyen public régional).

Le quartier sur lequel nous avons jeté notre dévolu est celui du « centre historique », précisément rue du chien vert.

Quelques points de repères: la Maison communale, le métro Comte de Flandre, la fresque murale représentant la mer en bordure du canal et de la Petite ceinture, les Tissus du Chien Vert…

Evolution positive

chien-vert-logoJe ne voudrais pas écrire que c’est un quartier « difficile ». Ce serait triste. Le quartier est en pleine ébullition positive. J’y ai travaillé en 2003 et ai appris à le connaître. Plusieurs contrats de quartier tentent de combler les dégâts causés par la négligence passée et la construction du métro. Plusieurs initiatives socio-culturelles donnent un certain souffle. Je pense au Vaartkapoen (VK), à la Maison des cultures et de la cohésion sociale, aux maisons de quartier (dont Bonnevie), à La Rue

C’est aussi un quartier à la population assez jeune. Mon aînée y croise et y joue déjà avec des enfants de son âge. La mixité sociale y est en marche mais reste un beau défi à mettre en pratique.

Les commerces de proximité y sont légion. Pas besoin de prendre une voiture pour acheter son pain. Et les transports en commun sont nombreux et presque assez fréquents. Et tout est près à pied.

Samedi, avec la locale ECOLO de Molenbeek, j’ai visité le quartier avec un regard politique. Sarah Turine, Didier Coeurnelle, Myriam Hilgers et les autres militants.

Je vous en reparlerai régulièrement.