Placer une jeune germanophone en place éligible au Sénat, ce n’était pas un coup à faire pour élargir les questions linguistiques posées par BHV. Pour ECOLO, c’était une évidence. Pour Claudia Niessen, c’était un “signal fort en faveur du dialogue et du respect entre les différentes communautés“. Résident à Eupen, elle y est cheffe de groupe au conseil communal. Elle a 31 ans et tombée dans la politique quand elle était petite. Elle nous montre qu’il n’y pas que le centre ADEPS de Butgenbach dans les cantons de l’Est. Blog-interview 2010, clap deuxième.

Comment es-tu arrivée chez ECOLO ?

Je suis sympathisante d’Ecolo depuis ma naissance – mon père était un des premiers militants Ecolo en Communauté germanophone [ndla: Hans Niessen, ancien ministre]. Lors de mes études d’urbanisme en Allemagne, je me suis rendue compte que toutes les idées portées dans les débats de mon père constituaient les grands défis pour l’avenir de notre société.  Le mot « durable » était un mot clé ! Et vu l’incapacité de la majorité à Eupen, il fallait s’engager !

Germanophone, portes-tu un regard particulier sur la crise institutionnelle?

Je pense que je peux porter un regard plus global. J’habite une région frontalière, un endroit où la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne se touchent. Et je suis régulièrement confrontée aux particularités de cultures et de langues différentes. Mais loin de séparer, ces différences contribuent surtout à l’enrichissement de ce bassin de vie transfrontalier.


Dans le débat Flamands-Wallons, penses-tu que les germanophones, comme parfois les Bruxellois, sont les grands oubliés ?

« Oubliés », non. Parfois pas écoutés… je pense que nous devrons nous faire connaître et faire entendre nos positions! Mais ma présence à la deuxième place effective est assurément un signal fort envoyé par les militants écologistes en faveur du dialogue et du respect entre les différentes communautés.

Quelle serait la proposition que tu voudrais absolument faire adopter au Sénat?

Supprimer les provinces.

La page de Claudia Niessen