En ce vendredi 19 septembre 2014, un pas immense pour la rénovation du logement public est franchi à Molenbeek ! La Ministre Fremault l’annonçait avec la Bourgmestre Schepmans et les responsables du Logement molenbeekois et de la SLRB ce matin : cette fois, un bureau d’architecte (Dethier +A229) a été désigné et aucun recours en justice n’est plus d’actualité. La Tour Brunfaut sera rénovée plutôt que démolie/reconstruite.

De 97 logements exigus, on passera d’ici 2018 à 98 logements sociaux de qualité répondant aux standards de confort d’aujourd’hui. Passif, chaque logement consommera en moyenne 100 euros de chauffage en moins chaque mois. La Tour comptera aussi 30% de logements pour familles nombreuses (3 chambres et plus). Tous les logements seront adaptés ou adaptables aux personnes à mobilité réduites. L’immeuble gagnera légèrement en épaisseur et 5 étages seront ajoutés.

Un soulagement pour les habitants, qui voient le bout du tunnel après des années de vie souvent difficile dans la tour cinquantenaire. Un budget régional de 18.100.000€ pour une nouvelle image pour le centre historique de notre commune.

Voici le discours que j’ai prononcé ce matin, aux côtés de Céline Frémault, Ministre bruxelloise du Logement, de Françoise Schepmans, Bourgmestre, de Michel Eylenbosch, Président du Logement molenbeekois et de Fabrice Cumps, Vice-Présidenet et Adminsitrateur-délégué de la SLRB.

Pourquoi raser une structure quand son squelette est encore sain ?
Si la jeune Tour Brunfaut fête ses 50 ans cette année ; sa fonctionnalité, la radicalité de sa structure, sa distribution simple et efficace et la luminosité de ses logements constituaient autant d’arguments pour privilégier sa rénovation plutôt que sa démolition.

En tant qu’Échevin du Logement, je me félicite du maintien de ce lieu de vie que constitue la Tour pour quelques 250 habitants. Dans un contexte où le centre historique de Molenbeek se diversifie, avec l’arrivée heureuse d’habitants de tous horizons socio-économiques, conserver la Tour Brunfaut là où elle se trouve a donc toute sa pertinence.

Maintenir le nombre de logements et les améliorer

C’est peu de le dire, parallèlement à la construction de nouveaux logements de tous types, l’indispensable rénovation des logements sociaux existants est une priorité communale comme régionale. Un objectif qui transcende les majorités successives.

Madame la Ministre, vous l’avez souligné, avec Brunfaut, les bureaux Dethier et A229 réussissent une belle prouesse.

De 97 logements exigus, ils parviennent non seulement à maintenir, mais même – chaque unité compte- à dépasser ce nombre pour atteindre 98 logements de qualité, au confort meilleur, aux nombres de chambres plus importants correspondant aux besoins des familles d’ici, avec des espaces de vie plus agréables où enfants et adultes pourront grandir et s’émanciper harmonieusement et une mixité de fonctions conviviale et utile (locaux et ateliers vélos) pour les occupants autant que sécurisante pour le quartier.

Je ne peux que me réjouir de voir les générations molenbeekoises suivantes bénéficier d’espaces de vie agréables leur donnant les moyens et l’envie de progresser.

Face à l’urgence sociale, renoncer dans ce cas à l’option « chantier habité » permet finalement, dans le cas présent, de remettre en service la Tour 12 mois plus tôt.

Écologique et économique

La rénovation dont on voit maintenant le bout du tunnel est également économique et écologique. Non seulement dans sa phase de chantier: on évite les déchets et la production de trop de matériaux comme dans une démolition-reconstruction.

Mais aussi pour les habitants de la Tour puisque comme me le signalait l’administrateur-délégué Didier Coeurnelle, chaque ménage économisera chaque mois 100 euros de chauffage. 90% de CO² en moins dégagé dans le quartier, cela répond aussi au Plan énergie communal.  Soulignons aussi la récupération d’eau de pluie ou encore l’utilisation de plancher de bois.

Accompagnement social

Au rayon « participation », saluons l’indispensable démarche d’accompagnement social mené par l’association « La Rue » depuis la phase d’étude. En rencontrant quelques travailleuses de cette asbl hier, je pointais encore l’utilité de ce travail pour écouter, expliquer, rassurer les habitants, en particulier les plus âgés.

Enfin, saluons la collaboration en bonne intelligence des différents acteurs dans ce projet. La Bourgmestre Françoise Schepmans, Jan Gypers et Vincent Degrune sont là pour le rappeler, l’étude de faisabilité réalisée par la Commune dans le cadre du Contrat de Quartier Cinéma-Bellevue a accéléré le processus mené ensuite par la SISP, la SLRB et les Gouvernements.

Avec la rénovation complète de la Tour Brunfaut, c’est donc tout le logement public de Molenbeek qui s’en voit rehaussé.