Le cliché a la dent dure : le bord du canal Bruxelles-Charleroi n’accueillerait que des logements de luxe… En célébrant l’ouverture de 16 logements communaux sociaux ce lundi 11 mai 2015, Quai de l’Industrie, l’échevin du logement que je suis prouve à nouveau que la mixité s’accroit dans cette partie de Molenbeek.

Face au pont qui s’élève pour laisser passer les péniches, un nouveau paquebot d’ascension sociale vient de voir le jour.

Logement social avec vue sur canal

Au menu de l’angle de la rue de Liverpool : 16 habitations communales à plafond social, un lieu d’accueil extrascolaire néerlandophone IBO « De Verliefde Wolk », une antenne de quartier « WAQ » avec une petite wasserrette et un bar à soupe d’économie sociale de l’association Atelier Groot Eiland et un jardin collectif. Le bâtiment accueille aussi un petit bureau de gestion pour le Port de Bruxelles.

Respiration

Ce qui frappe lorsque l’on aperçoit le lieu, c’est son ouverture. Deux larges portails aspirent les riverains, leur donnant une respiration, pour tenter d’échapper quelques instants au poids des trop nombreux exportateurs de voitures du quartier Heyvaert/Abattoirs. Cette ouverture incitera certainement aussi les locataires à se balader dans le quartier, par exemple dans le futur parc de la Porte de Ninove, à 200 m. Ou encore à aller jusqu’à la Maison des cultures et de la cohésion sociale, qui proposera dans le bâtiment-même un aperçu de ses ateliers destinés aux enfants.

Familles nombreuses

La moitié des 16 logements communaux sociaux comporte 3 chambres ou plus. Un quart des habitations sont des 5 chambres. Comme échevin du logement, je m’en réjouis : cette typologie répond aux besoins des familles molenbeekoises, souvent nombreuses.

10 fois moins cher en énergie

Les logements sont écologiques. C’est peu de le dire : ils consomment 10 fois moins que les logements moyens en Région bruxelloise ! 14kWh/m² an contre 150.

Reconnu ” bâtiment exemplaire” par Bruxelles environnement, les logements bénéficient d’un grand confort : l’eau chaude est produite par 32m² de panneaux solaires. Un système de cogénération produira même de l’énergie, réinjectée sur le réseau. La toiture verte de 392m² permettra d’éviter les inondations… et de récupérer jusqu’à 8800 litres d’eau de pluie. L’ensemble des dispositifs permettra de faire fondre les charges des locataires.

Écologie expliquée par les « AmbaPa »

Pour accompagner les locataires dans l’apprentissage de ces innovantes installations, le service des propriétés communales travaille avec les « Ambassadeurs du passif ».  Habitants eux-mêmes dans des logements passifs à Molenbeek, ils expliquent aux locataires sociaux de ce bâtiment Liverpool comment utiliser au mieux la ventilation double flux etc. Merci à ces volontaires et à l’association Bonnevie qui les épaule. A force d’ouvrir de tels bâtiments, les AmbaPa acquièrent une belle expertise en la matière. Ils démystifient le passif. Lisez leur récit ici. En complément du travail quotidien du service des propriétés communales, il est indispensable pour une bonne utilisation de ce bâtiment du présent.

5 ans pour éclore

Le projet fait partie du Contrat de Quartier Ecluse Saint-Lazare (2008-2012). Décidé sous les précédents mandatures communale, régionale et fédérale, il lui a fallu 5 ans pour éclore. Ainsi va la brique. Ainsi va la politique (et c’est vrai pour les projets décidés maintenant qui seront ouverts après les élections et pour lesquels on ne demandera aucune royalties car l’Etat n’est pas le Parti).

Aussi, ceux qui l’ont inauguré aujourd’hui ne sont pas ceux qui ont commandé les travaux hier : Françoise Schepmans, Bourgmestre, moi (Karim Majoros, Echevin du logement), Jan Gypers, Echevin du Développement urbain, Rudi Vervoort, Ministre-Président de la Région bruxelloise, Céline Fremault, (mon homologue régionale, Ministre du logement), Bianca Debaets, Secrétaire d’État (et VGC), le cabinet de Didier Reynders (Vice-premier Ministre fédéral en charge de Beliris). Et bien entendu, je pense en particulier aux employés des services développement urbain (qui ont lancé et suivi le projet) et à ceux des propriétés communales, qui ont vérifié l’habitabilité des lieux, par le détail et fait en sorte que les logements soient déjà plusieurs à être occupés au jour de l’inauguration.

Remercions également les architectes, bureaux d’études et entrepreneurs : B612 Associates – JZH & Partners – MK Engineering – ASM et Louis de Waele. Notons que le projet aura coûté environ 4.500.000 euros, à charge du Fédéral (principalement), de la Région (beaucoup aussi) et de la Commune (un peu).

A bientôt autour d’une soupe, du lundi au vendredi sur le temps de midi ? L’adresse : rue de Liverpool 2 (angle canal)

Reportage de TéléBruxelles