Ce mercredi 17 juin 2015, comme Echevin du Logement, j’ai participé à la réouverture de la Cité Diongre, dite « Cour Saint-Lazare », rue Louis De Gunst à Molenbeek. A deux pas de la Gare de l’Ouest, cette rénovation en profondeur nous fait passer de 180 petits (et souvent insalubres) habitations à 83 logements de qualité, peu chers à chauffer. 40% comptent 3 chambres et plus (jusqu’à 6 chambres). Cela correspond aux familles molenbeekoises. Explications.

Voici un projet de rénovation extrêmement mauvais pour les statistiques ! En passant de 180 logements à 83 logements sociaux, sur papier, on perd 97 logements, sur 2 bâtiments.

Mais aucun locataire, aucune famille n’habite une statistique. Et comme Échevin du Logement de Molenbeek, avec l’ensemble du Collège, il me tient à cœur que la politique du logement allie quantité ET qualité.

Il en va de même pour les responsables de la société Logement molenbeekois et de Beliris, qui a financé les quelques 14 millions d’euros de travaux.

Finies, les « cages à poules »

A la Cour Saint-Lazare, on passe de« cages à poules », comme surnommés par certains, à des logements qui correspondent enfin aux besoins des familles molenbeekoises, souvent nombreuses. 40% des logements comptent en effet 3 chambres et plus. Un manque criant en Région bruxelloise. Plus particulièrement à Molenbeek où le nombre d’habitations de 4 chambres et plus du Logement molenbeekois grimpe en une fois de 25%.

Pour la première fois à Molenbeek, un logement social de 6 chambres voit même le jour, mettant ainsi un terme à une très longue attente de logement adapté pour une famille molenbeekoise.

Davantage de place

Adieu fuites de gaz et conduits rongés par la rouille, murs humides, électricité bancale, façades qui s’effritent. Adieu les allers-retours vers des douches publiques pour se laver, faute d’installations sanitaires suffisantes dans la Cité.

Après des années de combats des associations actives en logement, après des années de lutte des locataires, individuels puis au sein du Conseil consultatif des locataires, Après un long processus mobilisant l’énergie de 3 mandatures communale, régionale et fédérale, nous y sommes enfin.

La Cour Saint-Lazare est rénovée de  fond en comble et accueillera bientôt ses premiers habitants. En voyant cet îlot revivre, les riverains ne pourront qu’apprécier les efforts fournis par les autorités.

Moins de charges, plus de convivialité

Et les 83 ménages qui réintégreront le bâtiment seront agréablement surpris en découvrant leurs factures d’énergie, particulièrement basses, grâce à l’excellente isolation, à la chaudière à co-génération et aux panneaux solaires de production d’eau chaude.

Ils apprécieront aussi la convivialité du salon-lavoir commun, d’une salle commune ou encore des parkings vélos intérieurs et extérieurs. Sans oublier la cour / jardin et les terrasses qui seront autant d’espaces de vie en commun, dans l’esprit du bâtiment initial de 1927, le confort d’aujourd’hui ajouté.

La réussite de la Cour Saint-Lazare répond à l’un des objectifs de la majorité communale : rénover 750 logements d’ici 2019, en plus de prendre en gestion 900 autres logements publics, via tous les opérateurs, y compris de logements moyens.

Accélérer la cadence de rénovation

Nous avons aussi besoin de renforcer la mixité sociale au sein de notre commune et de nos quartiers. Nous devons dès lors accélérer la cadence. De nombreux sites de logements sociaux attendent maintenant des travaux depuis de nombreuses années. En contre-bas, la Tour Brunfaut sera prochainement rénovée.

Une autre cité de Diongre, le quartier dit « rural » attend également la démolition-reconstruction de ses habitations : la moitié des logements y sont vides et l’autre moitié se trouve à la limite de la salubrité.

C’est ensemble, toutes institutions et niveaux de pouvoirs confondus que nous arriverons à restaurer ces logements dans l’intérêt des habitants de notre région.

83 logements: 21 x 1 chambres, 30 x 2 chambres, 18 x 3 chambres, 8 x 4 chambres, 5 x 5 chambres et 1 x 6 chambres. 24% des logements sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

L’inauguration s’est déroulée en présence de Françoise Schepmans, Bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, du Collège échevinal, de Céline Fremault, Ministre bruxelloise en charge du logement, de représentants des cabinets de Rudy Vervoort, Ministre-Président de la Région de Bruxelles- Capitale, Didier Reynders, Vice-premier Ministre fédéral en charge de Beliris, de Michel Eyelenbosch et Didier Coeurnelle, Président et Administrateur-délégué du Logement molenbeekois, de responsables de la SLRB, du CoCoLo, et des bureaux d’architectes A.M. JMG Architectes, CM Architectes et VK Engineering, ainsi que de l’entrepreneur Strabag.