Pile de tracts ECOLO en papier recycle blanchi sans chloreAu travers de propositions, de faits de campagne et de blog-interviews de candidats, j’ai démontré en long et en large pourquoi le meilleur choix pour les élections du 10 juin est d’aller vers le vert, les ECOLO sous la liste n°10.

Sans remplacer les priorités ou le programme complet, aujourd’hui, je vais satisfaire celles et ceux qui pensent qu’un bon résumé vaut mieux qu’un long exposé. Voici mon bref argumentaire.

  1. ECOLO pense à tout. A l’emploi, au social, à l’environnement. Pas juste à l’un, mais à tous les aspects dans toute décision.
  2. ECOLO dispose de l’expertise en environnement. Depuis plus de 25 ans, il propose des solutions concrètes face au réchauffement climatique. Les gouvernements sans les verts ont montré qu’il n’y a d’écologie sans les écolos.
  3. ECOLO est le parti le plus social. Il ne s’agit pas uniquement de défendre les acquis mais aussi de conquérir de nouveaux droits: individualisation des allocations sociales (plus besoin de faire semblant d’habiter seul pour avoir avoir de quoi vivre décemment), congé de paternité/maternité plus long etc.
  4. ECOLO est à gauche dans les faits, pas seulement dans l’effet: émancipation de la personne, impôt sur les très grosses fortunes, suppression du contrôle des chômeurs, fermeture des centres fermés pour demandeurs d’asile, paiement à l’avance des travaux d’isolation…
  5. ECOLO voit plus loin. Créer l’emploi durable et non délocalisable de demain, c’est investir massivement dans l’éducation, dans la formation, dans la recherche. C’est défendre les services publics et développer le non-marchand (par ex. hôpitaux, associations). Pas agir à la petite semaine.
  6. ECOLO a l’éthique. Transparence, limitation du cumul des mandats (24h dans une journée), pas d’enrichissement personnel (50% des rémunérations au parti), pas de conflit d’intérêt.
  7. ECOLO est un rempart contre une politique de droite. Au gouvernement sans les verts (hein, Michel Daerden?), le parti socialiste a mené avec les libéraux une politique de droite: amnistie fiscale pour les fraudeurs, cadeaux aux entreprises sans garantie d’emploi… Avec ECOLO, entre 1999 et 2003, cela n’était pas arrivé.
  8. ECOLO, tant en majorité ou que dans l’opposition, c’est la garantie d’un excellent travail. En moyenne dans la dernière législature, un député ECOLO a abattu l’équivalent du travail de 2,5 députés CDH ou 7 députés PS ou MR.
  9. ECOLO a la cohérence: il dit ce qu’il veut faire et pourquoi et fait ce qu’il dit. Ce n’est pas un parti qui dirait qu’il faut investir dans les transports en commun mais qui dépenserait en même temps près d’1.000.000.000 dans la construction de nouvelles autoroutes (le PS et le CDH viennent de le faire).
  10. ECOLO est moderne. Une vision de la société actuelle et sans cesse renouvelée grâce à des militants critiques. Pas une couche de vernis sur une baraque en ruine.

Encore une question ou un doute ? Laissez-moi un commentaire ci-dessous. Je tâcherai de vous convaincre.