Il y a six ans, je faisais le rêve d’être un des acteurs du changement de la commune, de travailler au service des habitants de Molenbeek. Aujourd’hui, deuxième sur la liste 2 Ecolo Samen, j’ai encore beaucoup de rêves à réaliser pour rendre la commune plus juste et plus belle.
Je rêve d’une Place communale où les enfants jouent dans les fontaines sans risquer d’être écrasés. Où l’on mangera, femmes et hommes mélangés, sur des terrasses protégées des voitures.
Je rêve que chacun trouve un logement à prix correct.
Je rêve que les pouvoirs publics achètent les terrains pour éviter la gentrification. Pauvres ou riches, chacun a droit à Molenbeek.
Je rêve de restaurants sociaux, d’ateliers d’économie sociale, d’écoles bilingues et à pédagogie active.
Je rêve que Fatima, qui a grandi rue Brunfaut puisse fonder un ménage et rester vivre dans son quartier.
Je rêve que son voisin Johan et elle cuisent du pain ensemble dans un jardin partagé. Je rêve que leur jeune voisine se sente à l’aise en traversant le parvis pour aller à l’Académie.
Je rêve d’un marché des bouquinistes le long du canal.
Je rêve d’habitats partagés, de bibliothèques, dans chaque quartier, du Mettewie à la Gare de l’Ouest.
Je rêve d’un quartier Heyvaert sans les gros marchands de voitures.
Je rêve qu’on puisse à nouveau respirer. Je rêve que devant chaque école, on ouvre une rue sans voiture, toujours propre.
Avec notre candidate bourgmestre, Sarah Turine, et tous les candidats Ecolo Samen, je compte sur votre soutien le 14 octobre pour que nos rêves se concrétisent.

Pour connaître nos rêves et nos priorités dans leurs moindres détails, rendez-vous sur notre site