energie verteFournir de l’énergie verte, à des prix compétitifs, tout en respectant le label social et le code « les consommateurs et le marché de l’énergie ». Tel est le credo d’une nouvelle coopérative. Ce mot sonne à votre oreille comme une petite structure amateur? Détrompez-vous, derrière se trouvent les plus grands syndicats et mutuelles.

Lancé aujourd’hui, Power4you démonte une idée toute faite trop souvent entendue. Non, l’énergie verte n’est pas chère. C’est même l’inverse dans ce cas. Oui, l’énergie verte est « sociale » parce que moins chère, plus encadrée (prix stables et médiation par le CRIOC), sans remplir des tas de papiers. Preuve supplémentaire que cet acte écologique est social: les partenaires de cette coopérative sont eux-mêmes impliqués « socialement »: mutuelles chrétiennes et socialistes, syndicats rouges, verts et bleus, Ligue des Familles, Mouvement ouvrier chrétien, Syndicat des locataires, Vie féminine, Equipes populaires

Le chevalier vert

Mais quel est le fournisseur d’électricité et de gaz qui a signé avec Power4you ? Lampiris ! Mon fournisseur d’électricité et de gaz, comme celui de Benoit et de Michaël. Le seul, en dehors du cher et très peu vert Electrabel, présent tant en Wallonie et en Flandre qu’en Région bruxelloise.

A noter que si le consommateur a la garantie d’être approvisionné avantageusement, la coopérative fera jouer la concurrence. Si demain, elle trouvait un autre fournisseur qui lui donnait les mêmes garanties écologiques et sociales, la coopérative pourrait très bien changer de partenaire.

L’écologie sociale incarnée

Tiens, à propos, vous savez pourquoi les autres fournisseurs rechignent à proposer leurs services aux Bruxellois? C’est parce que le consommateur est protégé contre les abus des sociétés (coupures intempestives etc.). Et ce, grâce à l’action « sociale » de la ministre  Evelyne Huytebroeck. Il y a un an, la fournisseurs (Nuon, Essent, avaient réalisé un lobbying intensif pour éviter que les citoyens soient protégés. La ministre ECOLO avait résisté aux pressions, répercutées assez directement par ses collègues de la majorité socialiste et humaniste et, plus fortement encore, par l’opposition libérale.

Depuis janvier 2007, Lampiris constitue donc à Bruxelles la seule alternative à l’ancien monopole de la compagnie du groupe Suez. Petit à petit, cette société liégeoise conquiert les clients par milliers dans la capitale. L’initiative de Power4you fera l’objet d’une vaste campagne de promotion des organisations auprès de leurs millions d’affiliés. Cela risque bien de changer la donne.

Combien de temps les sociétés qui boudent un marché de plus de 400.000 ménages pourront-elles encore tenir ? Encore moins longtemps si vous augmentez la pression en rejoignant Power 4 You.

Encore une, Karim !