clandestins

Stupeur ce matin en me rendant au boulot. Un panneau de circulation (photo) au message malheureux, rue du Transvaal à Anderlecht, juste à côté du terrain de foot communal. Comme la photo l’indique, le stationnement est interdit pour cause d’ « évacuation des clandestins ».

Le mauvais goût ou l’inconscience de ces mots me choquent. Et je ne dois pas être le seul. Dans un quartier (Cureghem), où vivent des centaines de personnes sans-papiers, souvent dans des conditions de logements déplorables, abusés par des marchands de sommeil. Dans un quartier où il y a 14 mois, feu le bourgmestre Jacques Simonet lançait une répression inhumaine contre les sans-papiers en lutte de l’église Notre-Dame Immaculée.

Non décidément, le mieux serait de faire recycler ces panneaux en même temps que les déchets amoncelés sur ce site de dépôts illégaux. Et peut-être aussi d’envoyer en recyclage les responsables de l’administration du service propreté, voire leur échevine Monique Cassart (MR), à laquelle je viens d’écrire. « Evacuation des déchets illicites », « enlèvements des dépôts illégaux »… Je lui laisse le choix de la nouvelle formule…