stvalentrain1Célébrer votre amour…pour les transports en commun. Voilà ce qui a fait lever ECOLO ce vendredi 13 février. A l’entrée des gares, des stations de métros, aux arrêts de trams ou de bus, nous étions des centaines à distribuer des signets illustrés par Kroll et Kanar.

Oui, chaque fois que possible, nous voulons privilégier les transports publics. Ils créent de l’emploi non délocalisable. Ils préservent notre santé (car ils polluent moins qu’une multitude d’autos). Ils sont accessibles à tous (un ticket ou un abonnement, tout compte fait, chacun devrait pouvoir en acquérir  – ou en recevoir de l’Etat – un). Ils nous permettent d’être ensemble, plutôt que chacun dans sa bulle.

Devant la station Saint-Guidon, au cœur d’Anderlecht, nous étions donc une flopée de militants vêtus de vestes fluo. Eh, oui, nous avons toutes les tares : nous sommes aussi des cyclistes quasi-quotidiens. Entre 7h15 et 8h30, nous avons croisé quelque chose comme 1500 ou 2000 citoyens.

Bon accueil, entre le tram 81, les bus 46 et De Lijn et les métros 1B. Une dame, la petite quarantaine, me dit :« Moi aussi, je suis pour le métro, mais moins cher ». Voilà pourquoi les verts défendent des réductions, voire la gratuité, à commencer par les moins nantis, lui réponds-je. Un type, 30 ans environ : « OK, OK, mais c’est parfois pénible d’attendre ». C’est vrai, il faudrait renforcer les fréquences. Et surtout généraliser les sites propres et couloirs spéciaux. Des trams et des bus qui se suivent, bloqués dans les embouteillages, ça n’a pas de sens.

Enfin, je ne résiste pas… Un ado, 14 ans environ : « Monsieur, et si moi je suis venu en hélico ? Vous faites rien pour les hélicoptères ? » . Pas pratique à garer, non ? « Je l’ai fait atterrir sur le toit de la station ». Ca a dû te coûter un paquet en fuel…