embouteillage-cc-mari781008Mettre fin au conservatisme, c’est aussi développer la mobilité collective. Le tram, le bus, le métro, le train, les taxis, les autos et vélos partagés, quoi ! Parce que Bruxelles doit respirer, alors que tant de citoyens sont victimes d’asthme ou d’autres troubles liés à la pollution de l’air. Parce que chacun, quels que soient ses moyens ou ses aptitudes, doit pouvoir aller travailler, étudier, se balader, se cultiver ou visiter ses amis ou sa famille.

Visions incompatibles

Anecdote : il y 5 ans, l’autre fils de Louis Michel (MR), Mathieu, qui avait tenté la même haute école que moi, m’expliquait qu’il fallait élargir les chaussées et permettre à chacun d’acheter une voiture individuelle. Une vision totalement de la mobilité totalement incompatible avec celle d’ECOLO ! Il ne s’agit pas de supprimer la voiture mais d’éviter autant que possible qu’elle reste le réflexe.

Durant ces 3 dernières années, j’ai rédigé des articles contre la musique classique utilisée pour chasser les jeunes du métro, pour une carte d’abonnement Mobib anonyme, pour une cohérence de visibilité des transports en commun… Autant de posts alternatifs, qui s’articulent autour du programme vert en la matière (général, complété au niveau bruxellois).

Quelques priorités qui me tiennent particulièrement à coeur

  • Sites propres pour trams et bus : en 2015, 90% des lignes de tram et 50 % des lignes
    de bus. Feux de signalisation pour qu’ils passent dans le vert. Pour des véhicules bloqués à la queu-leu-leu dans les files.
  • Réseau de nuit étendu à toute la semaine et à toute la nuit. Améliorer les fréquences le soir, le week-end et pendant les vacances scolaires pour avoir des transports en commun performants tout le temps.
  • Tarifs progressivement moins chers (vers la gratuité). D’abord pour les chômeurs, les minimexés, les élèves et étudiants.
  • Véhicules, quais et stations adaptés aux personnes à mobilité réduite (handicap, poussettes…)
  • Un RER (trains) avec des gares bruxelloises dans chaque commune, reliées aux autres transports.
  • Un abonnement libre-parcours sur l’entièreté des réseaux de transports en commun belge gratuit à chaque jeune qui fête ses 18 ans ! Pour sortir du tout-à-l’auto !

Qu’en pensez-vous ?