olivier-cc-mouin-m

12 juillet, Saint-Olivier. Je me plonge dans le contenu de l’accord de gouvernement 2009-2014, pour la Communauté française. L’olivier (PS-ECOLO-CDH, dans cet ordre) a présenté un texte dans lequel on trouve pas mal d’avancées vertes. Encore tout chaud, donc, ce dimanche soir. Première lecture d’un militant ECOLO et candidat déçu aux dernières élections.

Bien entendu, sans vouloir se flageller, je note que les points marqués en matière de gouvernance sont bons. Ils n’avaient jamais été obtenus sans un parti écologiste fort. Je pense à la fameuse commission d’éthique créée. Mais, pour une bonne part, leur mise en application reste parfois éloignée (2014 pour le décumul député régional/communautaire-bourgmestre/échevin). Je crains que si la vague verte n’était pas confirmée dans 5 ans, ces mesures ne seraient tout bonnement jamais d’application. Il s’agit d’un compromis réalisé avec le PS et le CDH, avec tous les défauts que ces partenaires continueront à avoir.

Premières impressions

Alors, voici mes premières impressions, en parcourant rapidement les 202 pages de cette déclaration de politique communautaire, sous le titre consensuel caricatural « Une énergie partagée pour une société durable, humaine et solidaire ». J’ai choisi d’effectuer cet exercice sous le mode d’un relevé rapide de quelques points d’accord qui n’auraient certainement pas vu le jour sans ECOLO :

  • La Communauté française à la fois directrice d’écoles (pouvoir organisateur) et tutelle sur les écoles, c’est fini. Adieu, juge et partie.
  • Bassins scolaires pour décloisonner les réseaux d’enseignement et les acteurs économiques et associatifs.
  • Concertation avec les enseignants, parents, associations et université pours résoudre le nœud du décret inscription (dans l’enseignement secondaire).
  • Tutorat jeunes profs – profs expérimentés.
  • Suppression totale du minerval pour les étudiants boursiers.
  • Des places de crèches à proximité des gares et en dehors du classique 7h30-18h.
  • Gratuité de tous les musées de la Communauté un dimanche par mois.
  • Transparence des subsides culturels, à commencer par la Loterie nationale.
  • Etude sur la suppression de la pub sur au moins une chaîne TV et une chaîne radio de la RTBF.
  • Interdiction cumul administrateur d’une télé locale et mandataire politique.
  • Logiciel libre partout.
  • Réduction des budgets pub gouvernementale de 30%.
  • Campagnes d’info, eau gratuite et testing de drogues dans les discothèques et salles de concerts pour sauver des vies.

Mercredi, à 18h, à l’Aula Magna de Louvain-la-Neuve, je voterai donc plus que probablement « oui » à cet accord, lors de l’assemblée générale verte. Pour autant bien entendu que la répartition des compétences ministérielles entre les 3 partis soit équilibrée. Ce qui est aussi important à mes yeux que le contenu de l’accord.